Le kebab

Le 3ème sandwich le plus vendu en France

C'est le 3ème sandwich le plus vendu en France avec 360 millions d’unités vendues par an contre 1.7 milliard pour les burgers, le jambon-beurre occupant la 2ème place avec 1.4 milliard.

Il est appelé le « grec » en France, le « gyros » en Grèce, le « döner » en Allemagne... Vous l’avez compris, il a autant de noms que de recettes !

Comme beaucoup de spécialités, le kebab est un mélange de plusieurs histoires qui, au fil du temps, sont devenues des mythes de cuisine.

« Savez-vous que le kebab n’est pas turc mais allemand ? »

Des bruits de couloir nous disent que Mehmet Aygün, un turc immigré à Berlin dans les années 1970, serait à l'origine du kebab. Mais beaucoup diront que c’est faux et attribueront l’invention à Kadir Nurman, lui aussi turc immigré en Allemagne. Depuis 2012, une autre personne a fait son apparition en revendiquant le « brevet du kebab » : Nevsat Salim.

Mais les origines sont bien plus lointaines… Les premiers signes de ce met nous viennent d’un explorateur français, Bertrandon de la Broquière qui, en 1431, goûtât pour la première fois une viande tournée à la broche en Empire Ottoman. En effet, les soldats utilisaient alors leur épée comme broche à viande.

LE SAVEZ-VOUS ?

En Empire Ottoman, ce plat ne s'appelait pas kebab mais chawarma signifiant « ça pivote » et « ça tourne ». Et on utilise d’ailleurs toujours ce nom en Turquie pour parler du célèbre sandwich au pain avec de la viande grillée.


« Comme beaucoup de spécialités, le kebab est un mélange de plusieurs histoires »


qu'est ce que un kebab alliance atlanterraqu'est ce que un kebab alliance atlanterra

Qu’est-ce que c’est un kebab ?

Le kebab est un plat qui existe sous différentes formes. Il peut se manger dans un pain mais aussi en assiette accompagnée de crudités. La viande peut être présentée en lamelle, en brochette ou hachée.

En France, il est plus connu et servi avec :

  • Du pain
  • Des fines lamelles de viande (poulet, dinde, veau, bœuf ou encore agneau)

Mais aussi garni avec des crudités telles que :

  • De la salade
  • De l'oignon
  • De la tomate

On rajoute, la première et plus célèbre des sauces : la sauce blanche. Et pour l’accompagnement, les français privilégient des frites.

Comment se porte le marché du kebab en France ?

Comme indiqué au début de l’article, il se vend 360 millions de kebabs par an en France.

Mais qui le consomme ? Plus de 1 consommateur sur 2 est issu de la jeune génération. En effet, ce sont les 18/34 ans qui en mangent le plus. Ils en consomment en moyenne 1 à 3 par mois. Le prix du kebab et sa disponibilité sur une amplitude horaire large sont de réels critères de choix pour cette génération qui apprécie de pouvoir manger à toute heure de la journée et pour pas trop cher : environ 6 €.

Un consommateur de kebab va privilégier dans son choix un point de vente spécialisé. Il aura tendance à se détourner des points de vente dont l’offre sandwichs est trop multi-ethnique.

Là encore, le kebab est entré dans le paysage et la culture culinaire française. D’après Nicolas Nouchi, Global Head of Market Research : Cela reste un univers traditionnel depuis plus de 30 ans. Il reste et restera un produit très ethnique mais le secteur est en train de changer radicalement. Le kebab devient un met de qualité, il est beaucoup plus transparent dans sa façon d’être cuisiné et surtout des concepts commencent à voir le jour petit à petit.

Nicolas ajoute que le kebab et le taco sont deux alliés de choc pour ce genre de point de vente.

lamelle kebablamelle kebab

3 points à retenir

11

1 consommateur sur 2 de kebab à entre 18 et 34 ans

22

6€, c'est le prix moyen d'un kebab

33

360 millions d'unités vendues en moyenne par an 

Découvrez nos suggestions pour vos kebabs