VÉGÉTARIENS, VÉGÉTALIENS, FLEXITARIENS

Le végétal fait la tendance

Miam, du végétal !

Sensibilité à la cause animale, souhait de perdre du poids ou de veiller à sa bonne santé, volonté de faire des économies, pratique d’une religion, intérêt pour l’environnement…
Les motivations pour respecter ces comportements alimentaires sont nombreuses, mais est-ce qu’il s’agit d’une tendance qui va s’inscrire durablement ?
Les Français sont-ils nombreux à consommer ainsi ?
Est-ce une opportunité pour un restaurant de cibler ces publics ?

 

 

 

Comment différencier tous ces régimes alimentaires ?

Végétariens, végétaliens, végans, flexitariens… Ces noms nous sont tous familiers et nous savons qu’ils sont en lien avec la consommation de produits d’origine végétale mais il est parfois difficile de comprendre les nuances entre ces différentes pratiques.

Faisons le point !

Les végétaliens ne se nourrissent d’aucun aliment d'origine animale : pas de viande, de poisson, de produits laitiers, d’œuf ou de miel.

La majorité des végétariens, les « ovo-lacto-végétariens » ne mangent pas de viande ni de poisson mais consomment des œufs et des produits laitiers. C'est le courant de végétarisme le plus présent en Europe.

Il existe aussi d’autres formes de végétarisme :

  • Les « lacto-végétariens » ne consomment pas d’œufs mais des produits laitiers
  • Les « ovo-végétariens » mangent des œufs mais pas de produits laitiers
  • Les « pesco-végétariens » s’autorisent la dégustation de poisson

 

On parle de véganisme lorsque tout le mode de vie d’une personne exclut la consommation de produits, alimentaires ou non, liés à l’exploitation d’animaux. Ces consommateurs sont donc végétaliens en ce qui concerne l’alimentation mais ne vont pas non plus utiliser de cosmétiques testés sur les animaux, porter de vêtements élaborés avec de la laine, s’offrir un canapé en cuir ou encore fréquenter un parc animalier.

Vous y voyez plus clair ?

 

ET LES FLEXITARIENS ?

De leur côté, tout est autorisé même la viande ou le poisson !

L’idée est de limiter sa consommation de produits d'origine animale pour des raisons économiques, médicales, écologiques, pour découvrir de nouvelles saveurs, pour garder la ligne…

Ce mode de vie est de plus en plus présent en France, il est à l’origine du « green monday », une habitude qui consiste à ne pas consommer de viande le lundi.

La popularité du flexitarisme progresse, cette tendance a d’ailleurs boosté la notoriété et la consommation des protéines végétales en France.

 

pois chiches cuisinéspois chiches cuisinés

« La popularité du flexitarisme progresse, cette tendance a d’ailleurs boosté
la notoriété et la consommation des protéines végétales en France. »


Quel impact sur le marché français ?

Maintenant que nous savons à quoi correspondent ces modes d’alimentation, voyons à quel point la France est impactée par ces tendances et surtout si ces dernières représentent une opportunité pour générer du chiffre d’affaires supplémentaire.

Selon une étude commentée par lanouvellerepublique.fr, 4 % des Français déclarent être végétariens et 3 % végétaliens, cela reste donc un phénomène peu représenté dans l’Hexagone mais qui augmente un peu chaque année. Par contre, la population sondée dans cette étude déclare à 40% vouloir consommer davantage de produits végétaux. En effet, 1 Français sur 5 serait flexitarien, ce qui expliquerait la baisse constante de consommation de viande. Il semble donc que nos concitoyens ne sont pas prêts à abandonner les aliments d’origine animale mais qu’ils sont désireux d’en consommer moins mais mieux : du bio, du local, du responsable, de la qualité…

 

quinoaquinoa

Comment doper sa rentabilité grâce à ces régimes alimentaires ?

Répondre à ces tendances représente donc une belle opportunité pour un restaurateur : proposer moins de viande mais de meilleure qualité.

Les milliardaires Bill Gates et Jeff Bezos investissent dans la vegan food, c’est bien la preuve que la rentabilité est là !

 

Réduire le coût des plats 

Lentilles, pois chiches, haricots secs, pois cassés, quinoa, sarrasin, épeautre, soja, graines, noix, algues… Les aliments riches en protéines d’origine végétale sont nombreux et de plus en plus populaires. Remplacer la viande ou le poisson, qui sont des aliments assez coûteux, par ces ingrédients, souvent bon marché mais qui représentent une alternative de choix en termes d’apports en protéines, est une manière d’abaisser fortement le coût d’un plat en restauration commerciale.

 

Capter une clientèle délaissée

D'après le site l'ADN Tendances, La fourchette, site de réservation en ligne pour restaurants, note que les réservations de restaurants vegan ont été multipliées par 10 entre 2016 et 2019 mais que seulement 7% des établissements français présents sur leur plateforme sont vegan ou proposent des alternatives sans produits d'origine animale. Paris est la ville européenne qui compte le plus de restaurants vegan ou vegan-friendly sur le site mais quand on s’intéresse aux zones moins citadines, l’offre est plutôt limitée, c’est parfois un vrai casse-tête de trouver un restaurant adapté pour un groupe ou une famille qui compte un végétalien ou même un végétarien.

 

Etre tendance avec le végétal

Dans certains établissements qui proposent une cuisine 100% vegan, seul 10% du chiffre d’affaires est réalisé auprès de profils végétariens ou végétaliens. Cela révèle une réelle appétence pour cette nouvelle gastronomie. Les légumineuses, les oléagineux, les graines et les végétaux riches en protéines sont très tendances. Le succès des bowls, falafels, houmous et des versions végétariennes des burgers, wraps et pizzas, est d’ailleurs très révélateur.

En plus de capter une nouvelle clientèle délaissée, les recettes sans ingrédients d’origine animale peuvent vous permettre d’apporter une image plus tendance à votre établissement.

Cibler les végétaliens nécessite une vraie réflexion car il faut éliminer les œufs et produits laitiers de ses recettes mais pour satisfaire les végétariens et flexitariens et aussi pour surprendre une clientèle d’habitués tout en faisant des économies à l’achat, il suffit d’un peu de créativité pour trouver une alternative de choix aux plats plus traditionnels.

Alors prêt à vous lancer dans le végétal ?

 

burger végétarienburger végétarien

3 points à retenir

22

1 Français sur 5 serait flexitarien

22

Une belle opportunité pour un restaurateur

33

Une image plus tendance pour votre établissement

tourte boeuf carotte champignontourte boeuf carotte champignon

Les protéines végétales pour vos recettes

Des ingrédients faciles à mettre en oeuvre pour vos créations végétales !
  • Pois chiche
    Surgelé
    Réf : 6020
    Sachet 1 kg
     
  • Trio de quinoa
    Surgelé
    Réf : 6018
    Sachet 1 kg
     
  • Lentille corail
    Surgelé
    Réf : 6026
    Sachet 1 kg
     
  • Fève de soja edamame
    Surgelé
    Réf : 6378
    Sachet 1 kg
     
  • Salade de wakamé au sésame
    Surgelé
    Réf : 6032
    Sachet 1 kg
     
  • feuillete avec des fruits rougesfeuillete avec des fruits rouges

    Les produits végétariens

    Des recettes déjà prêtes pour proposer un menu végétarien, c'est simple et rapide !
  • Fantaisie de céréales
    1 KG
    Surgelé
    Réf : 6397
    Sachet 1 kg
     
  • Mélange de boulgour et de quinoa
    Surgelé
    Réf : 6396
    Sachet 1 kg
     
  • Poêlée de petit épeautre, asperge et morille
    Surgelé
    Réf : 6731
    Sachet 1 kg
     
  • Poêlée de lentille corail façon dahl
    Surgelé
    Réf : 6469
    Sachet 900 g
     
  • Nouveau
    Falafel
    Surgelé
    Réf : 6040
    Sachet 1 kg
     
  • Les recettes végétariennes du Chef